Cours disponibles

Course Image Roman africain de la première génération

Roman africain de la première génération

Les littératures francophones africaines sont vieilles d’un siècle à peine. Et, comme le disait Abdourahman Waberi «quatre fois deux décennies, ce n’est pas un temps trop long à parcourir, à revisiter». Loin de visiter l’ensemble de cette littérature, il s’agira plutôt de s’intéresser au roman africain de la première génération. C’est une étude du genre qu’est le roman. Cet examen s’étend sur une quarantaine d’années et dresse le portrait robot de l’écriture du roman africain de la première génération.

L’enseignement fournit des bases historiques et un cadre heuristique pour une connaissance approfondie du roman de la première génération. Par l’exposition et la discussion des périodes identifiées par les historiens de la littérature, par la présentation des paramètres sociologiques du genre et surtout par l’étude d’auteurs et d’œuvres représentatifs de cette période, on tâchera de mieux comprendre la pratique littéraire en Afrique. Ce cours s’adresse aux étudiants de première année du département de Lettres Modernes. Il s’agit d’une UE de connaissance fondamentale.


Course Image Littérature québécoise

Littérature québécoise

Écartelé entre l’Amérique et l’Europe, entre l’Anglophonie et la Francophonie, intégré à l’espace américain et imbu de culture française, le Québec se trouve au carrefour de diverses influences, traversé qu’il est par les grands courants mondiaux (qui lui viennent justement de France, d’Europe et d’Amérique) a été longtemps en quête de son identité, refusant d’être simplement le prolongement ou la manifestation en dehors de la France de la culture française ou la caisse de résonance de la culture étatsunienne.

La littérature québécoise, fortement marquée par les conditions de son émergence, est l’expression de cette recherche d’identité, d’originalité et de redéfinition de soi. Cette littérature, relativement jeune (171 ans environ en 2008) est déjà riche, avec des auteurs de talent et de grands écrivains prolifiques.


Course Image Les Nouvelles Écritures romanesques africaines

Les Nouvelles Écritures romanesques africaines

Les romans des écrivains francophones de la nouvelle génération sont remarquables par la volonté manifeste d’écrire autrement, de faire du neuf. Cela se traduit par la forme déroutante même de leurs textes, par la force et la crudité des mots, la poétique des récits, l’hybridation des genres et l’éclectisme textuel, par la présence évidente de l’intertextualité, de l’interculturalité et du plurilinguisme, par toutes sortes de libertés ou d’audaces créatrices. 

Comme dans le Nouveau Roman ou le Roman postmoderne, ces écrivains, libérés, s’affranchissent des conventions des genres établis, des convenances sociales et morales et aussi des normes de la langue française. 

Leurs textes, souvent hors-norme, protéiformes, excentriques et iconoclastes, apparaissent comme une volonté délibérée de transgression, de rupture et d’innovation. Ces romanciers se perçoivent simplement comme des artistes, des artistes de l’écriture : ils créent, ils écrivent. Ils écrivent en s’inscrivant résolument dans la dynamique du renouvellement du genre romanesque, dans la perspective d’une poétique de l’universel, d’une écriture multidimensionnelle, transculturelle et trans-frontière, bref d’une écriture de la mobilité. 

Le roman africain francophone connaît un renouveau esthétique certain. Cela se traduit par la multitude de nouvelles formes d’écritures et de discours mis en scène aussi bien par les écrivains vivant en Afrique que par ceux de l’exil, de la migrance ou de la «migritude».


Course Image Ressources multimédias et enseignement du français

Ressources multimédias et enseignement du français

Smartphones, tablettes, Internet, ordinateurs, netbooks… Les technologies de l’information et de la communication ont envahi notre quotidien. Quelques chiffres rappellent que cet univers est devenu l’un de nos « pains quotidiens » 

L’irruption de l’outil numérique, le flot d’informations qu’il véhicule, les échanges et partages qu’il facilite, nous contraint à revisiter nos modèles d’apprentissage et nos pratiques d’enseignement. Le multimédia en classe de langue n’a plus de limites. Le multimédia représente aujourd’hui la cheville ouvrière d’une situation d’apprentissage réussie. Le multimédia et l’enseignement du FLE sont deux facettes qui doivent interagir ensemble pour favoriser l’apprentissage de la langue française.